Jean Castex

Confinement : c’est reparti pour un tour pour 16 départements

Le 17 mars 2020, les Français découvraient le quotidien d’un confinement qui devait, après un effort collectif de quelques semaines, nous permettre de nous débarrasser du Coronavirus. Un an après, la tête d’affiche a changé, ce n’est plus Emmanuel Macron mais Jean Castex qui déclare un nouveau confinement. Le troisième du genre pour 16 départements : ceux de l’Ile-de-France, des Hauts-de-France, de l’Eure, de la Seine-Maritime et des Alpes-Maritimes.

Un confinement sept jours sur sept pour une durée minimale de quatre semaines, à partir du samedi 20 mars. Les déplacements entre les régions seront interdits, « sauf pour motifs impérieux » pour les 21 millions de Français concernés qui pourront se consoler en se promenant jusqu’à dix kilomètres autour de chez eux. Dans le reste du territoire, le couvre-feu n’entrera en vigueur qu’à 19 heures, et conservera les règles actuelles. « Ce n’est pas pour aller chez des amis faire la fête, c’est pour permettre de s’aérer », prévient le Premier ministre qui, non sans contradiction, rappelle qu’il y a « moins de risques de contamination en plein air qu’à plusieurs dans un lieu clos ». Il prévient tout de même qu’il appellera les préfets à être vigilants sur les rassemblements dans l’espace public. Les messes publiques restent autorisées.

Du côté de la classe politique, Marine Le Pen déplore que « le gouvernement fasse payer aux habitants ses échecs répétés ». Florian Philippot appelle à ne pas suivre les nouvelles consignes. « Sortons et vivons normalement », lance-t-il sur Twitter.

Etienne Lafage

Article paru dans Présent daté du 19 mars 2021