L’ONU estime que la Grèce a « abandonné » des milliers de migrants en mer et a « profité du Coronavirus » pour fermer ses frontières