Génération Identitaire rend hommage à Jean Raspail

« Une cascade de corps dont le mouvement ininterrompu paraissait liquide. Les bateaux se vidaient de toute part comme une baignoire qui déborde. Le tiers monde dégoulinait et l’Occident lui servait d’égout. » — Jean Raspail, Le Camp des Saints (1973)

Les Identitaires ont tenu à rendre hommage à Jean Raspail. Découvrez leur communiqué de presse.

Il s’est éteint le 13 juin.

Immense écrivain, Jean Raspail a éveillé les consciences de milliers de Français en prophétisant l’invasion migratoire dans son roman « Le Camp des Saints » publié en 1973.

Il y décrivait la submersion de notre pays par des millions d’immigrés et la complicité active du gouvernement.

Raspail a toujours assumé la portée politique de son œuvre.

Après l’occupation du chantier de la mosquée de Poitiers (dont le procès en appel s’est soldé par une relaxe générale), il nous avait adressé un don accompagné d’un mot de soutien.

A notre tour, nous lui avons rendu hommage en déposant une gerbe sur sa tombe.

Raspail est décédé le 13 juin, soit le jour même où quatorze militants de Génération Identitaire ont brandi une banderole contre le racisme anti-blanc face à une foule hostile de 20 000 individus majoritairement d’origine immigrée.

Nous lui dédions cette action et sa réussite.

L’auteur du livre d’anticipation le plus pertinent des 40 dernières années est parti rejoindre, au-delà de la mer, des rivages plus propices à sa conception de l’honneur et de la fidélité.

Notre âme est triste et notre cœur douloureux.

Adieu.