En pleine pandémie, pour Médecins sans frontières c’est immigration d’abord !

Médecins sans frontières souhaite poursuivre les sauvetages à bord de l’Ocean Viking au nom de « l’impératif humanitaire », et ce malgré le manque de garantie des Etats de pouvoir débarquer les personnes secourues.

Voici la réaction des Identitaires :

Alors même que des hôpitaux dans toute l’Europe sont dans des situations critiques, l’ONG Médecins sans frontières a d’autres priorités. Elle brûle de retourner en Méditerranée aider les passeurs de migrants.

MSF rejoint ainsi les rangs des ONG les plus acharnées. La saison des traversées va commencer. Ensemble, elles entendent bien envoyer le message aux migrants que les routes sont toujours ouvertes. Au mépris de la santé et de la sécurité des Européens. Sans évidemment se soucier de l’appel d’air qu’elles vont créer.

Massés sur les côtes libyennes, ils sont actuellement 650 000 migrants d’Afrique subsaharienne à attendre. On ignore leur situation sanitaire et ils ont la ferme intention de rallier l’Europe par la mer.

Déjà sur place, l’ONG allemande See-Eye veut faire débarquer en Europe 150 migrants présents à bord de son navire. À la recherche d’un port d’accueil, elle est pour le moment éconduite par l’Italie et Malte.

Il est urgent de mettre un terme aux agissements irresponsables des ONG en Méditerranée. Il faudra ensuite organiser un grand plan de retour des migrants dans leur pays d’origine.

Texte repris du site de : Les Identitaires