Covid-19 – La mise sous cloche de la population ne fait pas l’unanimité

06/04/2020 – FRANCE (NOVOpress avec le bulletin de réinformation de Radio Courtoisie) :
La restriction de la liberté d’aller et venir semble de moins en moins bien supportée par nos compatriotes, d’autant que les interdictions se multiplient et se durcissent : celle de partir en vacances par exemple ou celle de pouvoir accéder à une location. Ainsi de nombreuses communes bretonnes ont interdit la location saisonnière à titre onéreux ou gratuit. Par ailleurs, les verbalisations atteignent un niveau record et mobilisent les forces de l’ordre au détriment des autres missions. La déferlante répressive rappelle à certains des mesures prises à l’encontre des Gilets Jaunes.

Et comment cela se traduit-il ?

Les représailles contre la police s’intensifient : une voiture de gendarmes a été brûlée à Beaugé dans le Maine-et-Loire, des tirs de mortier ont été lancés à Compiègne dans le quartier du Clos-des-Roses et à Pessac, un policier a été blessé suite à un contrôle qui a mal tourné. Les couvre-feux s’imposent un peu partout par crainte d’un embrasement des zones dites « de reconquête républicaine ». A Marseille, des consignes ont été données aux forces de l’ordre pour ménager certains quartiers connus pour abriter les trafics de stupéfiants.

Le confinement semble donc trouver ses limites ?

On fait souvent la comparaison avec Hong-Kong où la densité de population est la plus élevée au monde : 7000 habitants/km² et qui n’a pas opté pour le confinement. L’activité économique est restée intacte mais obligation est faite aux habitants de ne sortir qu’avec un masque. Au total : 600 cas détectés et très peu de décès. En France, l’Académie de médecine milite pour l’obligation du port du masque mais, faute de stocks suffisants, cet appel est resté vain. Il est pourtant appuyé par l’ancien directeur général de la santé, William Dab, qui a déclaré pour le Journal du Dimanche : « si toute la France s’était couverte le visage, on ne vivrait pas un tel drame ! »

Y a-t-il du nouveau dans les techniques de traitement ?

La polémique sur la chloroquine, dont la France est la championne, se poursuit. A l’initiative de Philippe Douste-Blazy, un manifeste supplie le Premier ministre de permettre aux médecins de ville de prescrire librement ce médicament, recommandé par le professeur Raoult, en association avec un antibiotique.