Ivan Rioufol: «Le coronavirus révèle la fragilité du mondialisme»