Les 4 mensonges de Jack Lang face à Eric Zemmour, par Clément Martin (Les Identitaires)

Jack Lang était sur le plateau de Cnews le mardi 25 février. Venu présenter son livre « La langue arabe, trésor de France », l’ancien Ministre a débattu avec le polémiste Eric Zemmour et crée la controverse en usant de nombreuses falsifications historiques. En effet, ce dernier a prononcé au moins 4 mensonges.

L’alliance de François Ier avec l’Empire Ottoman n’était pas « magnifique » mais contre-nature

L’ancien Ministre de la Culture s’est fait le chantre de la fameuse « alliance de revers » entre François Ier et Soliman le Magnifique, le Sultan de l’Empire Ottoman. Cette décision du Roi de France était pourtant largement critiquable. A cette époque, les Ottomans menaçaient l’Europe constamment. Vienne sera d’ailleurs assiégée en 1529. Nice et Toulon, possessions de Charles Quint avec qui François Ier est en conflit, seront également attaqués par les galères de combats ottomanes. Plus de 2500 prisonniers européens seront faits, aussitôt revendus sur les marchés aux esclaves en Orient. Le roi de France permettra aux Ottomans d’établir leurs quartiers d’hiver dans le Var afin d’utiliser cette base arrière pour harceler l’Espagne. Aux environs d’Antibes, ce seront plus de 300 enfants et religieuses qui seront enlevés par les troupes de l’Empire Ottoman. A Toulon, la cathédrale Sainte-Marie-Majeure sera convertie en mosquée, le son des cloches remplacé par l’appel du muezzin.

Bonaparte n’était pas fasciné par l’Orient mais par le conquérant Alexandre

Par la suite, Jack Lang a tenté de faire passer le général Bonaparte pour un admirateur de l’Orient lors de sa conquête de l’Egypte de 1798 à 1801. Zemmour lui fera aussitôt remarquer qu’il n’en était rien, prenant appui sur la correspondance personnelle de Napoléon lors de cet épisode. Le futur Empereur ne cessait de se désoler du faible niveau technique des populations locales, en prenant notamment en exemple l’inexistence des moulins. La possibilité de transformer le blé en pain était donc impossible, et ce sont les Français qui ont apporté le savoir-faire pour créer les moulins. Nous étions alors en 1800. Cette invention était déjà utilisée depuis 8 siècles en Europe.

On aurait pu également rappeler une autre citation issue de sa correspondance à Menou, où Bonaparte expliquait sa vision : « Tous les jours, je fais couper 5 à 6 têtes dans les rues du Caire […] il faut prendre le ton qu’il convient pour que les peuples obéissent. Et obéir, pour eux, c’est craindre. ». Une fascination donc toute relative…

L’apport arabe à la science est un mythe

Le Président de l’Institut du Monde Arabe, se sentant en difficulté, décida de changer de sujet et définit l’arabe, comme la langue de la science. Il pris tout d’abord l’exemple de l’algèbre, dont l’origine serait arabe. En réalité, le nom algèbre résulte de la latinisation d’un article suivie d’un nom – al jabr -, employé par Al Khawarizmi (fin IXe-Xe siècles), qui n’était pas arabe, dans le titre d’un traité sur les opérations de restauration et de réduction dans les égalités. Jack Lang évoqua également l’alchimie. Ce terme vient effectivement des arabes, mais ceux-ci n’ont fait que se réapproprier les connaissances des anciens egyptiens, notamment sur le processus de momification. D’autre part, l’inventeur de la chimie moderne est Français, il s’agit d’Antoine Lavoisier, guillotiné lors de la Révolution. Enfin, l’ancien Ministre de François Mitterand met en avant le terme « algorythme ». C’est un mot valise, formé du mélange de deux mots : un mot emprunté à la langue espagnole (alguarismo) laquelle l’a emprunté à l’arabe et un mot grec arithmos (d’où arithmétique), qui signifie nombre. La science des algorithmes est toute différente et n’a quasiment aucun rapport avec le mot arabo-espagnol mâtiné de grec.

L’Institut du Monde Arabe est bel et bien financé par des pays islamistes

Dernier mensonge de l’opposant d’Eric Zemmour, celui-ci prétend que l’Institut du Monde Arabe n’est pas financé par des pays du Golfe et s’emporte contre son interlocuteur en criant qu’il s’agit d’un « mensonge ». Pourtant, en janvier 2017, comme l’a rappelé Valeurs Actuelles, l’AFP rapporte ainsi un don de l’Arabie saoudite de 5 millions d’euros pour la rénovation et la modernisation du centre culturel parisien dédié au monde oriental. A mettre en balance avec le budget octroyé par le Quai d’Orsay de 12 millions d’euros annuels… D’autre part, l’hébdomaire rappelle également que « toujours selon l’agence de presse, une plaque de remerciements est alors installée lundi 16 janvier en présence du ministre saoudien des Affaires étrangères, de l’ambassadeur du Royaume saoudien, et… du président de l’Institut : Jack Lang. ».

Pour une fois, nos adversaires idéologiques n’ont pu dérouler leurs contre-vérités historiques sans opposition. Les connaissances et le talent de Zemmour ont permis de remettre à sa place Jack Lang. Leur unique but est de tordre notre passé pour légitimer leurs aberrations idéologiques dans le présent. Il faut impitoyablement leur opposer les faits et les empêcher de répandre leur vision falsifiée de l’Histoire.

Clément Martin

Texte repris du site de : Les Identitaires