À Marseille, des immigrés clandestins n’hésitent pas à perturber une célébration traditionnelle chrétienne