Le président de la République veut réorganiser “l’islam de France” à l’aide d’une nouvelle structure dénommée l’AMIF