Avortement et Hollywood : Clint Eastwood ne cède pas au terrorisme intellectuel

Avortement et Hollywood : Clint Eastwood ne cède pas au terrorisme intellectuel

Le réalisateur de La Mule ne semble pas se préoccuper des protestations de ses collègues acteurs et réalisateurs à propos de la loi du «battement de cœur». Cet arrêté extrêmement sévère sur l’avortement a été signé par le gouverneur républicain de Géorgie Brian Kemp en mai dernier, entraînant une grande vague de protestation.

Plusieurs dizaines de célébrités du cinéma américain, dont Ben Stiller (Zoolander), Alec Baldwin (Beetlejuice) et Alyssa Milano (Charmed), lui ont écrit, le prévenant qu’elles ne pourraient plus travailler «en toute conscience» en Géorgie si la loi était promulguée. Une énorme perte pour l’État qui est devenu au fil des années une destination populaire pour les tournages.

Clint Eastwood n’a pas l’intention de pas prendre part à ce mouvement et semble bien décidé à tourner son nouveau film The Ballad of Richard Jewell dans cette région. Une décision motivée par le réalisme qu’il veut insuffler à son œuvre. Un porte-parole de la Warner Bros a déclaré à IndieWire: «Nous avons pris la décision de raconter cette histoire fascinante – basée sur des personnes et des événements réels – dans les lieux où elle a eu lieu, c’est-à-dire à Atlanta et ses environs. Comme toujours, nous avons travaillé en étroite collaboration avec nos partenaires de production pour déterminer comment et où tourner ce film, afin de refléter au mieux l’authenticité du récit.»

Texte repris du site lesalonbeige.fr