Pour Marine Le Pen, « les migrants, c’est comme les éoliennes »