«Parent 1» et «parent 2» dans les formulaires scolaires. Jordan Bardella dénonce un «conditionnement idéologique des enfants»

14/02/2019 – FRANCE (NOVOpress)
Dans le cadre du projet de loi « sur l’école de la confiance » qui prévoit une scolarité dès l’âge de trois ans ou la présence des drapeaux français et européen dans les salles de classe, l’Assemblée nationale a adopté mardi 12 février en première lecture un amendement qui consacre l’homoparentalité dans les formulaires scolaires. Celles-ci devront porter les mentions « parent 1 et parent 2 » et non plus « père et mère ».

Le député LR Xavier Breton a dénoncé un amendement relevant « d’une pensée unique et politiquement correcte qui ne correspond pas à la réalité ».

De son côté, Marine Le Pen considère qu’avec ce vote, «LREM, qui devait redresser l’école et l’arracher à toutes les dérives qui l’ont affaiblie, vient de faire voter le remplacement de « père et mère » par « parent 1 et parent 2 » dans les questionnaires… Le masque est tombé !». Pour sa part, Jordan Bardella estime que cette proposition participe d’un «conditionnement idéologique des enfants» et montre que «le totalitarisme n’est plus très loin».