Le tribunal de Paris déboute les trois lycéens attaquant l’État pour contrôle au faciès

Le tribunal de Paris déboute les trois lycéens attaquant l’État pour contrôle au faciès

19/12/2018 – FRANCE (NOVOpress avec le bulletin de réinformation de Radio Courtoisie) :
Début 2017 Mamadou, Ilyas et Zakaria avaient assigné l’État et le ministre de l’Intérieur en justice suite à un contrôle de police gare du Nord qu’ils avaient estimé basé sur leur apparence.

Cette affaire avait été fortement médiatisée, comme souvent lorsque des forces de police sont soupçonnées de préjudices vis-à-vis de personnes issues de l’immigration. Pour autant, le tribunal de grande instance de Paris a tranché en déboutant les plaignants.

Ceux-ci revenaient d’une sortie scolaire avec leur classe de 18 élèves, tous d’origine étrangère, les juges ont donc estimé que le fait que toute la classe n’ait pas été contrôlée prouvait que les policiers n’avaient pas basé leurs choix sur des caractères discriminants.

L’avocat des trois plaignants, monsieur Slim Ben Achour, a dénoncé une situation scandaleuse, et ceux-ci ont déclaré vouloir faire appel.