Plus personne n’ose dessiner le prophète des musulmans : Philippe Geluck pense que les terroristes ont gagné