« Gilets jaunes » : et maintenant ?

« Gilets jaunes » : et maintenant ?

19/11/2018 – FRANCE (NOVOpress)
Ils n’ont pas paralysé la France mais ils ont réussi leur pari. Samedi, les « gilets jaunes » étaient donc 288 000 sur tout le territoire pour bloquer la circulation. Ce dimanche 3 500 personnes restent mobilisées pour protester contre la hausse des taxes sur le carburant.

Et même si ce mouvement parti des réseaux sociaux se veut spontané et apolitique, les partis d’opposition surfent aujourd’hui sur la vague de la colère.

Pour Marine Le Pen, présidente du Rassemblement national, « la manifestation des “gilets jaunes” est un grand succès du peuple français, qui a exprimé un sentiment d’injustice. »

Laurent Wauquiez, chef du parti Les Républicains espère quant à lui « que le président de la République va corriger son erreur, écouter les Français et annuler les hausses de taxes. »

Le gouvernement français dit entendre le mécontentement. Mais le ministre de la transition écologique, François de Rugy, affirme qu’il poursuivra « la trajectoire prévue » en matière de fiscalité environnementale : « Sans partir de postulat idéologique, de gauche ou de droite, on va régler des problèmes qui avaient été laissées en plan depuis des années. Et le problème de la dépendance au tout-pétrole, au tout-diesel, au tout-voiture, c’est un problème qui a été laissé en plan pendant des dizaines d’années. »

Après l’intervention du premier ministre, Édouard Philippe qui a dit «entendre la colère» mais «garder le cap» de la politique du gouvernement, les manifestants continuent ce lundi de bloquer les routes pour protester contre les taxes et la baisse du pouvoir d’achat.