Google dissimule une faille de sécurité considérable dans la protection des données de ses utilisateurs

10/10/2018 – INTERNATIONAL (NOVOpress avec le bulletin de réinformation de Radio Courtoisie) :
Les données personnelles d’un demi-million d’utilisateurs de Google+, réseau social développé par la société éponyme, étaient récupérables par des développeurs extérieurs. Ceux-ci pouvaient avoir accès notamment aux noms, âges, professions et courriel des membres du réseau social de Google.

Cette faille existait depuis 2015, et a été corrigée en mars dernier. Pour autant l’entreprise n’a fait aucun communiqué public dessus, dans le but d’éviter d’alerter les autorités. L’affaire a été révélée par le Wall Street Journal, qui s’est appuyé sur un document interne à Google adressé aux dirigeants qui préconisait justement de ne rien divulguer aux utilisateurs.

Suite à cette publication, le géant du numérique a confirmé ce lundi l’information avant de fermer le réseau social concerné. Reste à voir quelles seront les conséquences de cette tentative flagrante d’étouffer sciemment une faille interne pouvant nuire aux données des utilisateurs.