Avortement : des parlementaires socialistes veulent revenir sur la clause de conscience des médecins

04/10/2018 – FRANCE (NOVOpress avec le bulletin de réinformation de Radio Courtoisie) :
La sénatrice socialiste Laurence Rossignol, ancien ministre des Droits de la femme, est à l’initiative d’une proposition de loi. L’élue demande la suppression de la clause de conscience spécifique à l’interruption volontaire de grossesse. Cette clause permet aux praticiens de refuser de pratiquer l’IVG.

Il n’est pas certain que la proposition de Mme Rossignol soit conforme aux droits fondamentaux. En effet, la liberté de conscience est reconnue par la Convention européenne des droits de l’homme et par la jurisprudence du Conseil constitutionnel.

Mgr Aupetit, archevêque de Paris, a commenté en ces termes la proposition liberticide des élus socialistes : “C’est terrible. Cela signifie qu’on entre dans une forme de dictature qui dit : « Vous n’avez pas le droit de penser, votre conscience doit être éteinte »”.