En Italie, Marion Maréchal fustige Emmanuel Macron et défend Viktor Orbán