En Seine-Saint-Denis, les immigrés clandestins pèseraient entre 8% et 20% de la population