Alexis Kohler secrétaire général de l’Élysée mis en cause dans une enquête pour conflits d’intérêt

05/06/2018 – FRANCE (NOVOpress avec le bulletin de réinformation de Radio Courtoisie) :
Cet homme très discret est pourtant l’un des hommes clef du dispositif Macron. Pur produit des écoles françaises il est passé par Science Po, l’ESSEC, l’ENA, avant de travailler pour la direction générale du Trésor, l’Agence des participations de l’État (ce qui lui vaut aujourd’hui d’être mis en cause), et d’être directeur de cabinet de Pierre Moscovici puis d’Emmanuel Macron.

Que lui reproche-t-on Gauthier ?

La mère d’Alexis Kohler est la cousine de la fondatrice du groupe MSC deuxième plus gros transporteur de marchandises par bateau du monde. Dans son passé il aurait favorisé l’armateur dans les discussions concernant notamment les chantiers navals de Saint-Nazaire. Siégeant au conseil d’administration de chantiers ZTX de Saint-Nazaire, la justice veut enquêter sur des éventuels soupçons de conflits d’intérêt. Officiellement aucun contrat n’est visé spécifiquement par l’enquête.

Il y a-t-il d’autres éléments dans ce dossier ?

Absolument. Après le départ d’Emmanuel Macron de Bercy, Alexis Kohler est parti travailler en Suisse comme directeur financier de cette même entreprise MSC. Afin de travailler selon certaine source je cite « en famille ». De plus l’association qui a déposé plainte n’en est pas à son coup d’essai. Anticor a dénoncé les notes de frais de 47 000 euros de taxi d’Agnès Saal mais s’est aussi porté partie civile contre Jean Noël Guérini entre autres.