Le col de l’Échelle sous haute surveillance

30/04/2018 – FRANCE (NOVOpress avec le bulletin de réinformation de Radio Courtoisie) :
Dans la nuit du 26 au 27 avril, une équipe de Defend Europe a repéré un groupe d’une dizaine de migrants clandestins qui tentait de franchir illégalement la frontière.

S’appuyant sur l’article L 621-2 du code régissant l’entrée et le séjour des étrangers et sur l’article 73 du code de procédure pénale permettant à tout citoyen d’appréhender l’auteur d’un flagrant délit, l’équipe a raccompagné quatre clandestins au poste-frontière, sous le contrôle d’un officier de police judiciaire. Surpris, ils n’ont à aucun moment cherché à s’enfuir et ont coopéré immédiatement.

Mais, Gérard Collomb n’avait-il pas fait des déclarations rassurantes au sujet du contrôle de ce passage ?

Hélas, malgré les déclarations du ministre, force est de constater que l’Etat français ne maîtrise toujours pas sa frontière dans la zone de Briançon. Génération Identitaire réclame donc de nouveaux renforts de police et alerte les responsables politiques européens sur la gravité de la situation : 42% des Africains âgés de 15 à 25 ans déclarent vouloir quitter leur pays. Si l’immigration n’est pas immédiatement stoppée, les flux engendreront des catastrophes identitaires, sécuritaires, sociales, écologiques et économiques d’une ampleur inégalée. Les 450 millions d’Européens ne pourront pas accueillir les 2,5 milliards d’Africains dont l’objectif devrait être la construction d’un avenir prospère sur leur sol.