L’État islamique est loin d’avoir perdu ses moyens financiers

27/04/2018 – INTERNATIONAL (NOVOpress)
Selon les services de renseignement français, la fortune actuelle du groupe terroriste Daesh s’élèverait aux alentours de trois milliards d’euros.

Cette fortune proviendrait de trois canaux : la confiscation de biens dans les territoires occupés, les amendes infligées par leurs tribunaux, et les différents réinvestissements réalisés, le tout en l’espace de trois ans.

Depuis mercredi, 70 pays sont présent à Paris, au sein de l’OCDE, pour une réunion dénommée « No money for terror » (Pas d’argent pour les terroristes) afin de trouver des solutions pour réduire leurs ressources, dont les investissements sont juridiquement considérés comme légaux, notamment sur des territoires du Proche-Orient et en Turquie.

L’une des questions sensibles concerne l’implication du Qatar et de l’Arabie Saoudite dans ces différents financements.