Hubert Védrine : «Les Européens ont peur de la puissance»