Mathieu Bock-Côté : «L’antifascisme médiatique radicalise la vie politique»