Marine Le Pen n’exclut pas de céder sa place pour la présidentielle 2022