L’ancien président allemand Joachim Gauck effrayé par le multiculturalisme

06/02/2018 – EUROPE (NOVOpress avec le bulletin de réinformation de Radio Courtoisie) :
L’ancien président – qui fut en fonction de 2012 à 2017 – s’est exprimé ce week-end à l’université Heinrich-Heine de Düsseldorf. Il recevait en effet le prix Carlo Schmid, du nom d’un homme politique allemand fervent partisan de l’unité européenne, qui récompense un grand européen. L’Institut Carlo Schmid avait ainsi décrit Joachim Gauck comme un « bâtisseur de ponts entre l’Est et l’Ouest, en Allemagne et en Europe ». Lors de son discours de remerciement, tenu le 31 janvier, il s’est prononcé sur les effets du multiculturalisme dans son pays, sans langue de bois.

Un avertissement contre les dangers du multiculturalisme

Celui qui a pendant très longtemps eu une grande influence dans la politique intégrationniste de l’Allemagne, avertit aujourd’hui des dérives du multiculturalisme : «

Je trouve honteux que certains ferment les yeux sur l’oppression des femmes dans notre pays et dans de nombreux pays islamiques, sur les mariages forcés, les mariages précoces et les interdictions de baignade pour les filles dans les écoles. Ai-je raison de penser que la considération pour l’autre culture est jugée comme plus importante que la protection des droits fondamentaux des citoyens et des droits de l’homme ?.

Analysant la situation actuelle de l’Allemagne, Gauck a ajouté que les conséquences que le multiculturalisme avait engendrées l’effrayait.

Un discours passé plutôt inaperçu …

Oui, il est assez emblématique que cette information n’ait pas été relayée par les médias allemands les plus influents, qui ont tout simplement omis les parties critiques du discours qui traitaient de la migration, du multiculturalisme, titrant même leurs articles : « Le discours de Joachim Gauck contre la peur de l’immigration ».

Encore moins dans les médias français, où l’information n’a même pas été évoquée.