Face aux violences, la ville de Cottbus en Allemagne interdit l’arrivée de nouveaux migrants