Un djihadiste « français » détenu en Syrie : «Je veux rentrer chez moi et oublier»