Pour Fabrice Epelboin, spécialiste du web social, le gouvernement et les médias officiels sont les premiers vecteurs de « Fake News »