Débarquement massif d’Algériens sur les côtes espagnoles : une « attaque coordonnée », selon un responsable

27/11/2017 – ESPAGNE (NOVOpress)
En 24 heures, 44 bateaux avec environ cinq cents immigrés illégaux sont arrivés le 18 Novembre sur les côtes de la région de Murcie, chargés en majorité de jeunes hommes arabes. Ils venaient d’Algérie, le pays d’origine qui suscite le plus de craintes à moyen terme chez ceux qui observent la situation de la sécurité en Méditerranée et aux frontières de l’Europe. En effet, le début d’une pression migratoire algérienne, tolérée ou non réprimée par les autorités du pays, est l’une des plus grandes préoccupation des responsables de la sécurité aux frontières méridionales de l’Europe.

Le seul responsable semblant conscient de l’extrême gravité de la situation était le délégué du gouvernement à Murcie, Francisco Bernabé. Il a même qualifié sans ambages cette vague d’embarcations “d’attaque coordonnée contre nos frontières”. A mots couverts, il a souligné la nécessité de l’expulsion de ces migrants, non sans avoir procédé à des contrôles permettant d’identifier les “migrants” susceptibles d’obtenir le statut de réfugié politique.

Comme le plus probable est qu’il n’y en a pas, il est pratiquement certain que l’on va tous les retrouver déambulant à travers l’Espagne ou poursuivant leur route vers le nord de l’Europe !