Police Daech

Consolidation de la surveillance des policiers soupçonnés de radicalisation

18/10/2017 – FRANCE (NOVOpress)
Une trentaine de policiers sont actuellement surveillés car soupçonnés d’être en lien avec la mouvance islamiste. Bien qu’aucun policier ne fasse l’objet de fiche « S », certains sont fichés au FSPRT (Fichier des signalements pour la prévention de la radicalisation à caractère terroriste).

Mais les manoeuvres concernant un policier radicalisé sont faibles. Le gouvernement a donc déposé début septembre un amendement dans le cadre du projet de loi antiterroriste, qui sera examiné à l’Assemblée nationale ce mercredi soir.

Cette mesure permet de muter, voire de radier les fonctionnaires chargés de mission de sécurité, si une enquête conclut à leur radicalisation.