Crèche de Noël interdite : Laurent Wauquiez déplore une “négation de nos racines”

09/10/2017 – FRANCE (NOVOpress)
Un drôle de hasard du calendrier a fait que vendredi 6 octobre, deux décisions de justice ont été rendues dans deux départements différents sur une seule et même question, celle de la présence de crèches de Noël dans des établissements publics : la première en Vendée, où le sénateur Les Républicains Bruno Retailleau plaide pour que soit maintenue une crèche de Noël au conseil départemental, qu’il dirigeait jusqu’en 2015 ; l’autre à Lyon, où Laurent Wauquiez, en décembre 2016, avait tenté d’installer pour la première fois ce symbole de la fête chrétienne de Noël dans les allées du conseil régional.

Sauf que si le premier a obtenu gain de cause, au motif que cette crèche de Noël était installée dans le hall de l’hôtel du département chaque année depuis plus de vingt ans, et constituait donc un “usage local”, le second, lui, s’est fait retoquer par le tribunal administratif de Lyon, notamment du fait qu’aucune crèche n’avait jamais été installée dans les locaux de ce siège de région. Aux yeux du tribunal, elle n’a donc pas de caractère culturel ou simplement festif.

Pour la justice, le président du conseil régional d’Auvergne-Rhône-Alpes n’aurait pas dû installer une crèche de Noël dans les locaux de l’Hôtel de région en décembre 2016.

Laurent Wauquiez voit dans cette décision une “négation des racines” françaises et un “renoncement à (ses) traditions“. Il promet de faire appel.