Le gouvernement avance et recule sur le projet de loi de la PMA

18/09/2017 – FRANCE (NOVOpress avec le Bulletin de réinformation de Radio Courtoisie)
Christiane Taubira et Najat Vallaud Belkacem avaient marqué le dernier quinquennat par leur vision idéologisée de la famille. La secrétaire d’Etat à l’égalité Homme Femme a décidément choisi de suivre leurs pas

Interrogé cette semaine par Jean Jacques Bourdin sur BFM TV, madame Schiappa a annoncé que la Procréation Médicalement Assistée serait instaurée pour tous les couples dès 2018. La PMA pour tous était une des promesses d’Emmanuel Macron lors de sa campagne présidentielle. Aujourd’hui, la PMA n’est accessible que pour les couples hétérosexuels dans l’incapacité médicale de procréer.

Le gouvernement recule déjà sur cette annonce

Malgré une levée de boucliers limitée, le gouvernement a déjà relativisé cette annonce. Marlène Schiappa a annoncé que ce ne serait que l’agenda de la réforme qui sera annoncé en 2018. Gérard Collomb, ministre de l’Intérieur, a annoncé que cette mesure n’est, je cite : « Pas la priorité ».

Toutefois, il ne faut pas penser que le gouvernement renoncera à cette priorité

Actuellement confronté à une résistance sociale, le gouvernement ne souhaite certainement pas revivre un épisode semblable à la Manif pour tous, qui avait fédéré environ un million de Français contre la loi du mariage homosexuel. La révision de loi de bioéthique est prévue pour 2018. Il est peu risqué de penser que l’ouverture de la PMA ressurgira à ce moment là !