L’archevêque de Strasbourg évoque le Grand Remplacement et la « fécondité » des « croyants musulmans »