Moralisation de la vie politique ? Quand Richard Ferrand se prend un retour de flamme

29/05/2017 – FRANCE (NOVOpress)
Me Alain Castel, l’avocat qui a procédé au montage immobilier dénoncé par le Canard Enchaîné, estime que la décision prise par Richard Ferrand en 2011 n’était pas “éthique” et qu’il fait aujourd’hui de “l’enfumage”.

Pour l’ancien bâtonnier de Brest, “Richard Ferrand allait louer l’immeuble à la mutuelle et il allait s’enrichir avec tous les travaux à la charge de celle-ci. Il faut appeler un chat un chat“.

Pour certains analystes, “Richard Ferrand devient un peu l’arroseur arrosé” et se prend aujourd’hui un vrai retour de flamme.

Raphaël Stainville, rédacteur en chef politique à Valeurs actuelles, va plus loin :

Richard Ferrand est le premier boulet du quinquennat Macron.