Moralisation de la vie politique ? Quand Richard Ferrand se prend un retour de flamme

29/05/2017 – FRANCE (NOVOpress)
Me Alain Castel, l’avocat qui a procédé au montage immobilier dénoncé par le Canard Enchaîné, estime que la décision prise par Richard Ferrand en 2011 n’était pas « éthique » et qu’il fait aujourd’hui de « l’enfumage ».

Pour l’ancien bâtonnier de Brest, « Richard Ferrand allait louer l’immeuble à la mutuelle et il allait s’enrichir avec tous les travaux à la charge de celle-ci. Il faut appeler un chat un chat« .

Pour certains analystes, « Richard Ferrand devient un peu l’arroseur arrosé » et se prend aujourd’hui un vrai retour de flamme.

Raphaël Stainville, rédacteur en chef politique à Valeurs actuelles, va plus loin :

Richard Ferrand est le premier boulet du quinquennat Macron.