Pour ces élections législatives, l’islamisme aussi est en marche