Éric Zemmour : « Il y a du pathétique dans l’appel au secours de Valls devant son ordinateur »

12/05/2017 – FRANCE (NOVOpress)
L’ancien premier ministre, dans une situation très délicate pour les prochaines législatives, apprend que la vengeance est un plat qui se mange brûlant.

« La vengeance est un plat qui se mange chaud, brûlant« , lance Éric Zemmour, qui constate qu' »Emmanuel Macron est bienveillant avec la Terre entière, sauf avec Manuel Valls, et que le Parti socialiste de Jean-Christophe Cambadélis ne veut pas mourir seul« . L’ancien premier ministre se retrouve ainsi « entre le marteau et l’enclume« , et « il est rare qu’on s’en sorte dans cette position« . Pour le journaliste, « il y a du pathétique dans l’appel au secours de Valls devant son ordinateur, pour son inscription sur le listes de candidats de La République En Marche : ‘Je clique, je clique, mais ça ne marche pas !‘ ».

« Tout le monde veut la peau de Manuel Valls« , poursuit Éric Zemmour. À ses yeux, l’ancien locataire de Matignon « paie cher ses erreurs en série« , comme celle d’avoir « conceptualisé les deux gauches irréconciliables et la fin du Parti socialiste« .