Macron mondialisme

Les mensonges de Macron durant le débat du second tour

Si les médias en adoration devant Macron avaient démoli sa prestation du débat présidentiel comme ils ont flingué celle de Marine Le Pen, voici ce que cela aurait pu donner.

Pour l’impression d’ensemble déjà, il est apparu exaspérant, prêcheur, premier de la classe, pérorant, verbeux, opportuniste, faisant preuve d’une méconnaissance criante des banlieues et des zones de non droit. Un physique à la Joe Dassin qui aurait reçu un coup de massue sur la tête, léger strabisme et cheveu sur la langue, signe de gros stress chez lui.

  • Les djihadistes sont des « malades psychiatriques », selon le terme utilisé mercredi soir par Macron que personne n’a relevé. Ceux qui ont été abattus par les forces de l’ordre ont été victimes d’une répression sanglante abusive alors, ils avaient leur place dans un hôpital psychiatrique à nos frais.
  • « Je ne légaliserai pas la GPA. » (grossesse pour autrui) Mais il veut l’acter dans les faits, en régularisant les GPA d’enfants nés à l’étranger et donc créer des filières illégales.
  • « Ces enfants n’ont pas de reconnaissance juridique, vous voulez en faire des apatrides. » Faux ! C’est un mensonge éhonté ainsi que l’a souligné Ludovine de La Rochère. Ces enfants sont inscrits à l’état civil et ont la nationalité de leur pays de naissance. Cette « reconnaissance » des enfants nés de GPA à l’étranger est bidon. Ce n’est qu’un prétexte, pour retirer des freins psychologiques qui auraient dissuadé des Français d’acheter des enfants à l’étranger.
  • « Nous sommes la 5e puissance économique mondiale. » Faux ! La France a perdu cette place au profit du Royaume-Uni en 2014. Contrairement à ce qui a circulé après le Brexit, la chute du cours de la livre n’a pas permis à la France de regagner un rang.
  • « 80 % des médicaments sont importés. » Faux ! Ce sont les principes actifs intégrés dans les médicaments qui sont importés et qui servent ensuite à la fabrication des médicaments dans des usines françaises.
  • « Nous sommes le seul pays d’Europe à ne pas avoir réussi à endiguer le chômage de masse. » Faux ! Le taux de chômage est de 10 % en France. Macron oublie la Grèce (23,6 %), l’Espagne (19 %) l’Italie (11,7 %) ou le Portugal (11,2 %).
  • « Dans les années 90 nous avions plus de chômeurs. » Faux ! Au pire moment des années 90, en 1994, il y avait 2 600 000 chômeurs. Contre 3 000 000 aujourd’hui.
  • « Les Français ne se feront pas ponctionner leur épargne. » C’est pourtant possible. Depuis le 1er janvier 2016, selon une directive européenne transposée en France, les comptes clients dotés de plus de 100 000 euros de dépôts peuvent en effet être prélevés pour contribuer au sauvetage de leur banque.
  • « Je créerai une cellule antiterroriste autour du président qui coordonnera les services de renseignement. » N’importe quoi. Cette cellule existe déjà.
  • Caroline Parmentier
  • Article et dessin de Chard parus dans Présent daté du 6 mai 2017