Marine Le Pen Frexit

Marine Le Pen : “On a parlé d’agressivité mais la terrible agressivité, c’est celle du projet de monsieur Macron”

05/05/2017 – FRANCE (NOVOpress)
Ce vendredi, Marine Le Pen a répondu aux questions de la rédaction de RTL. Revenant sur le débat du 3 mai, Marine Le Pen a déclaré avoir “fait exactement ce que le peuple français attendait” d’elle en offusquant les “marquis poudrés“.

Extraits :

Je crois que personne dans les journalistes n’a voulu voir ou entendre que ma parole n’est que l’écho de la violence sociale qui va exploser dans le pays.

On a parlé d’agressivité mais la terrible agressivité, c’est celle du projet de monsieur Macron, qui est en réalité un projet de déconstruction sociale. Monsieur Macron a avancé dans cette campagne avec une complaisance affichée de la part du système, sans que son projet soit très précis ni très connu des Français.

J’ai réussi ce que je souhaitais faire, embêter Emmanuel Macron, mais j’ai vu la violence des réactions de la presse qui était presque une réaction de classe. J’étais la représentante du peuple qui osait venir s’installer à la table que les élites se sont réservées depuis des décennies. Ils n’ont pas supporté que je vienne défendre les préoccupations du peuple, que j’exprime la colère du peuple, son sentiment d’abandon, son sentiment de dépossession.