Vote Musulman Mélenchon

Au premier tour, le vote musulman a favorisé Jean-Luc Mélenchon

03/05/2017 – FRANCE (NOVOpress avec le bulletin de réinformation de Radio Courtoisie: Dans une étude publiée sur le site de Polémia, Etienne Lahyre a analysé le vote du 23 avril et notamment le vote musulman. Traditionnellement de gauche, l’électorat musulman s’était fortement mobilisé il y a cinq ans pour François Hollande par anti‑sarkozysme. C’est sans doute le rapport des candidats à l’islam qui motive le comportement électoral des musulmans français, dont les revendications concernent principalement la construction de mosquées et la lutte contre l’« islamophobie ». Ce qui ne suffit pas pour proposer une vision de la société française.

En 2017, cet électorat s’est massivement déporté vers Jean-Luc Mélenchon. Les villes à forte population afro‑maghrébine ont massivement voté pour le candidat de la France insoumise.

Prenons le cas de La Courneuve en Seine‑Saint‑Denis. En 2012, Hollande y avait rassemblé 47 % des suffrages au premier tour. En 2017, c’est Mélenchon qui a raflé la mise avec 44 % des voix.

Les signaux envoyés par Emmanuel Macron aux musulmans n’ont donc pas suffi. Son libéralisme libertaire a pu en rebuter plus d’un. Quant au candidat PS, bien que particulièrement islamophile, il n’avait aucune chance d’accéder au second tour. L’électorat immigré s’est donc porté massivement sur Jean‑Luc Mélenchon.

Les résultats électoraux attestent aussi de la réalité du Grand Remplacement. A La Courneuve, Marine Le Pen a obtenu moins de 12 % des voix. A peine mieux qu’en 2012 et nettement moins que les 19 % de la droite nationale en 2002.

De fait, les Français de souche quittent ces villes pour s’installer en secteur périurbain et, surtout, rural.