Le camp de migrants de Grande-Synthe n’est plus qu’un amas de cendres

11 avril 2017 | Actualités, France, Politique, Société

11/04/2017 – FRANCE (NOVOpress) : Le camp de migrants de Grande-Synthe, près de Dunkerque, a été réduit en cendres lundi soir par un incendie, qui a fait au moins une dizaine de blessés. « Il a dû y avoir des mises à feu volontaires en plusieurs endroits différents, ce n’est pas possible autrement », a affirmé le directeur de cabinet du maire de Grande-Synthe.

Environ 1 500 migrants, principalement des Kurdes irakiens, y vivaient dans 300 cabanons en bois. Selon le préfet, l’incendie s’est déclenché après une violente bagarre à l’arme blanche entre Afghans et Kurdes : les Afghans auraient été contrariés de voir que les Kurdes, arrivés avant eux, bénéficiaient de meilleures conditions de logement…

Novopress est sur Telegram !

Newsletter

* champ obligatoire
« Novo » signifie, en latin, « renouveler » ou encore « refaire ». Novopress se donne comme objectif de refaire l’information face à l’« idéologie unique ». Mais ce travail de réinformation ne peut pas se faire seul. La complémentarité entre les différentes plateformes existantes doit permettre de développer un véritable écosystème réinformationnel.