Emmanuel Macron

Emmanuel Macron ne s’explique toujours pas sur son patrimoine disparu

06/04/2017 – FRANCE (NOVOpress avec le bulletin de réinformation de Radio Courtoisie) :
Où sont passés les millions d’Emmanuel Macron ? Entre fin 2009 et août 2014, Emmanuel Macron a perçu pour 3,3 millions d’euros de revenus. C’est ce qui ressortait de sa déclaration d’intérêts de ministre de l’Economie, qui montrait notamment de confortables revenus lorsqu’il était banquier d’affaires chez Rothschild.

Mais son patrimoine est resté désespérément faible, autour de 200 000 €. Pourquoi ? M. Macron affirme avoir dépensé cet argent. Il a, certes, payé quelque un million d’euros d’impôts. Il a peut être dû acquitter dans les 300 000 € d’arriérés de cotisations sociales en 2012. Mais il reste 1,8 million qu’il est censé avoir dépensé…

N’a-t-il pas fait des travaux immobiliers et remboursé des dettes ? Certes, mais rembourser une dette n’a aucune incidence sur le patrimoine net : le passif baisse autant que l’actif. Quant aux travaux, ils contribuent normalement à valoriser le patrimoine immobilier. Or les travaux réalisés dans la maison du Touquet n’ont pas d’effet sur son patrimoine personnel, car cette maison ne lui appartient pas. On peut seulement supposer qu’il a fait une donation à son épouse en finançant ces travaux.

Qu’en est-il de son ancien appartement parisien ? M. Macron l’a vendu en 2015 pour 950 000 €, alors qu’il avait injecté dedans un total de 1 140 000 €. Etonnant ce prix de cession, non ? Cette opération est opaque, car nous ignorons qui lui a acheté l’appartement et pourquoi il l’a vendu ! De quoi imaginer que M. Macron n’a pas tout dit…

Au total, soit Macron a flambé ses revenus, soit il cache son patrimoine

Si l’on décompte les dépenses déjà évoquées qui n’ont pas été financées par l’emprunt, on arrive à une dépense quotidienne de près de 1 000 € par jour sur cinq ans ! Il est possible qu’Emmanuel Macron n’ait pas tout dépensé et qu’il ait mis discrètement de l’argent de côté, dans des oeuvres d’art ou une tontine, ce qui serait du reste parfaitement légal. Reste qu’il serait souhaitable qu’il donne davantage d’explications, pour éviter qu’on ne le soupçonne d’avoir trouvé un moyen de financer sa campagne électorale de manière occulte.