Macron Drahi Pigasse : petits arrangements entre amis

11/03/2017 – FRANCE (NOVOpress avec le bulletin de réinformation de Radio Courtoisie) :
14 milliards d’euros de cadeaux fiscaux généreusement offerts par Macron à l’oligarque Patrick Drahi ?

Mais ce dernier n’est pas un ingrat. Depuis des mois, les médias dont il est le propriétaire, entre autres BFM, RMC, Libération, L’Express, etc. sont devenus de véritables tribunes de propagande pour le leader d’En marche. L’histoire remonte au rachat, en 2014, du groupe SFR par le groupe Altice dont Patrick Drahi est propriétaire. Alors ministre de l’Industrie, de l’Economie et du Numérique, Arnaud Montebourg s’était opposé à la transaction, arguant du fait que la situation fiscale de Drahi est particulièrement trouble. Les entreprises de ce dernier sont en effet domiciliées dans des paradis fiscaux, et Drahi lui même est résident suisse. Montebourg avait d’ailleurs diligenté plusieurs enquêtes fiscales contre l’oligarque.

Avec l’arrivée de Macron à Bercy en octobre 2014, changement de décor

Sans doute, conseillé par son ami David de Rothschild, Emmanuel Macron s’empresse en effet d’autoriser le rachat de SFR par Altice, permettant ainsi à Drahi de s’emparer de l’un des fleurons français des télécoms. D’ailleurs à crédit, mais qu’importe : dans le monde de la finance apatride, on est surtout riche de ses dettes. Deux ans après, Drahi réalise le plus grand plan social de l’année 2016 en licenciant d’un seul coup d’un seul 5 000 salariés du groupe SFR. Merci Macron.

D’autres « petits arrangements » ?

En 2016 également, Bernard Mourad, le banquier conseil de Drahi, qui avait joué un rôle clé dans l’opération SFR Altice, Mourad donc devient conseiller spécial, devinez de qui ? D’Emmanuel Macron. Par ailleurs, la banque d’affaires à la manœuvre lors de cette opération fut la banque Lazare dont le directeur de la filiale française n’est autre que Mathieu Pigasse, par ailleurs propriétaire du journal Le Monde, autre grand véhicule de la propagande macronienne. Le monde est décidément bien petit…