Des primaires au Front National en 2022 ? L’idée de Gilbert Collard ne remporte pas un franc succès

29/11/2016 – FRANCE (NOVOpress)
Le député du Gard, frappé par le succès de la primaire de la droite, juge que le FN ne pourra pas éviter un scrutin interne au terme du prochain quinquennat. Il a notamment déclaré :

L’expérience des primaires telle qu’elle a été vécue cette fois ci est une bonne expérience démocratique. Je trouve même que le Front National ne pourra pas dans l’avenir, à mon avis, s’en affranchir.

Gilbert Collard apparaît bien isolé dans cette position au sein du FN, parti marqué par une gestion pyramidale organisée autour d’une figure forte de chef, où la présidence du parti offre de plein droit la possibilité d’être candidat. Interrogée mercredi dernier à l’Assemblée, Marion Maréchal Le Pen avait estimé peu probable l’occurence d’une telle primaire du fait notamment de l’absence d’antagonismes suffisants parmi les membres du parti pour nourrir un tel débat.

Lundi, sur Europe 1, David Rachline a précisé qu’il n’était pas partisan d’un tel scrutin :

C’est au contraire le retour des partis politiques. L’esprit du général de Gaulle dans le cadre de la Ve République, c’était la rencontre entre une personnalité et le peuple français. Cette personnalité, elle fait l’unanimité, c’est Marine Le Pen, et elle rencontrera le peuple français j’en suis certain.