Fillon, candidat des cathos ? la blague !

C’est le représentant de la droite conservatrice à la Thatcher (selon Zemmour), le candidat de la droite catholique, le champion de la Manif pour Tous, le candidat de la Vie, un transgresseur de tabous (selon Buisson) et un descendant de chouan de père en fils ! N’en jetez plus !

Dans le Tout Sauf Marine (trop plouc, trop grande gueule, trop divorcée, trop proche de Philippot) qui prévaut chez tous ces braves gens, Fillon est en train de devenir le cheval de retour, le vieux général, l’homme providentiel qu’ils appelaient de leurs vœux et qu’ils désespéraient de trouver avant mai 2017. Leur frénésie à le dénicher n’a d’égale que leur mauvaise foi et leur malhonnêteté pour des gens qui se disent attachés aux principes non négociables.

Fillon n’abrogera pas le mariage pour Tous, ni l’adoption par les couples homosexuels, il vient de le redire. Marine Le Pen est la seule candidate à vouloir l’abroger. Pas grave ! Fillon les rassure et les barbe comme ils aiment avec ses gros sourcils de directeur d’école privée, son costume d’employé des pompes funèbres et son humour de notaire de province.

Il ne reviendra pas sur l’avortement, il ne cesse de le répéter : « J’ai voté tous les textes qui voulaient améliorer l’accès pour les femmes à l’IVG, y compris le dernier qui était proposé par la gauche. Faire planer un doute, c’est inqualifiable. » Marine Le Pen est la seule candidate qui ait jamais parlé de dérembourser l’avortement : « Si j’ai un choix budgétaire à faire entre ne pas rembourser l’IVG qui est un acte qui peut être évité, étant entendu quand même qu’il existe de nombreux moyens de contraception dans notre pays et être obligé de dérembourser des actes qui ne peuvent pas être évités et qui permettent à des Français qui souffrent de se soigner, je choisirai la première option. » Lors de la dernière campagne des régionales, Marion Maréchal avait annoncé qu’elle supprimerait les subventions au Planning familial en région Paca si elle était élue.

Aucune importance ! On va plutôt faire confiance à celui qui a voté avec ses 27 autres copains Républicains pour que l’avortement soit déclaré comme « un droit fondamental », qui a insisté pour que la très LGBétiste Roselyne Bachelot (qu’il aime beaucoup) rejoigne son gouvernement, qui a refusé de soutenir Jean-Frédéric Poisson lorsqu’il a voulu inscrire les racines chrétiennes de la France dans la Constitution et qui a soutenu la diffusion de la circulaire sur l’enseignement du gender dans les écoles de son ministre Luc Chatel. Vous pensez, il est tellement catholique !

Il aime les chrétiens d’Orient. C’est pour ça qu’avec Juppé et Sarko, il porte la responsabilité du chaos en Libye cause directe de la submersion migratoire et de l’émergence de Daesh. Et il aime tellement les migrants. Comme le pape ! Il a dit que s’il était toujours maire il en aurait accueilli à Sablé-sur-Sarthe.

Ça vaut quand même mieux que Marine ma bonne dame ! Il a tellement bon genre. L’ancien premier ministre de Sarko pendant cinq ans, le courageux chien couché de sa politique immigrationniste et multiculturaliste. Il sera comme ceux qu’il a servis toute sa vie. Au moins avec lui on sait où on va…

Caroline Parmentier

Article paru dans Présent daté du 25 novembre 2016