Pour être admis en master à Sciences Po, il vaut mieux être immigrationniste

17/11/2016 – FRANCE (NOVOpress)
Réformé pour coller aux normes anglo saxonnes, le « concours » d’entrée en master à Sciences Po (Paris) repose désormais sur une seule épreuve : la note de synthèse.

Cette année, l’un des sujets portait sur « le statut des frontières dans le monde contemporain ». Or le rapport de correction rédigé par le jury indique qu’une prise de position était attendue des candidats.

Ainsi, une bonne copie est présentée comme ignorant « les discours politiques et médiatiques qui assimilent la question des frontières à celle des étrangers, des migrants, des terroristes ».

Le rapport ajoute que ces « prétendues menaces » devaient amener à critiquer la notion de « crise migratoire ». Une manière donc de favoriser les candidats acquis au mondialisme.