Messe à la mémoire de Serge de Beketch et Jean Ferré

Messe à la mémoire de Serge de Beketch et Jean Ferré

30/10/2016 – PARIS (NOVOpress) – Hier matin, samedi 29 octobre, une messe était dite en mémoire des journalistes Jean Ferré et Serge de Beketch, fondateurs de Radio Courtoisie, “la radio libre du pays réel et de la francophonie”, et de tous les défunts de Radio Courtoisie, en l’église Saint-Eugène à Paris. Célébrée par l’abbé Guillaume de Tanouärn, une centaine de personnes y assistait.

Dans son homélie, l’abbé a fait mémoire des animateurs et libres patrons disparus qui ont fait les belles heures de la radio, citant Gérard Marin qui nous a quitté dernièrement. Il a rappelé le combat pour les valeurs de notre société qui est à l’origine de la création de ce média qui sert « à propager des valeurs que l’Education nationale ne transmet pas ». L’objectif de Radio Courtoisie est de travailler à la « conservation de ce qui vaut la peine d’être conservé ». Tant que Radio Courtoisie vivra, il conviendra que garder espoir car « quand on a perdu ses repères il reste l’ancre de la vie, l’espérance » a dit l’abbé en terminant son homélie.

On reconnaissait parmi les personnalités, outre Henri de Lesquen, président de Radio Courtoisie, Dominique Paoli, le marquis de Olmetta, madame Philippe Varlet, ou madame Zita de Lussy, ancienne directrice du journal Présent.

Radio Courtoisie, média historique de la réinfosphère créé en 1987, radio de “toutes les droites” et surtout seule radio libre émettant sur la bande FM, est l’objet depuis quelque temps de turbulences en raison de certaines prises de position de son président, Henry de Lesquen.

Radio Courtoisie : écoute en ligne