Gendarmerie nationale : il est urgent de restaurer cet outil essentiel de la sécurité des Français

21/10/2016 – FRANCE (NOVOpress avec le Bulletin de réinformation de Radio Courtoisie) :

Le dernier numéro de la revue « Sécurité globale », dirigée par le criminologue Xavier Raufer, est consacré au terrorisme islamique

Parmi de nombreux articles passionnants, on relèvera entre autres celui du colonel Fabrice Fanet, qui dresse un portrait au vitriol de l’état actuel de notre gendarmerie. Depuis trente ans, constate le colonel Fanet, les pouvoirs successifs, de gauche mais aussi de « droite » (guillemets), n’ont eu de cesse de casser cet outil essentiel de notre sécurité quotidienne. L’acmé de ce bradage fut, début 2009, la mise sous la tutelle du ministère de l’Intérieur, de la gendarmerie, qui dépendait précédemment du ministère de la Défense. Cette mesure délétère allait s’accompagner de la suppression de quelque 12 500 postes dans la police et la gendarmerie entre 2007 et 2012. L’ex président Nicolas Sarkozy porte ainsi une responsabilité majeure dans l’état critique de nos forces de sécurité intérieure.

Que faire ?

La gendarmerie doit rejoindre le ministère de la Défense, plaide le colonel Fanet, qui propose également, entre autres, la tenue d’Etats généraux de la sécurité, un audit des Etats majors, le rétablissement des quinze escadrons de gendarmerie dissous sous Sarkozy, ou encore la création d’un système de réservistes bénévoles assurant la synergie entre la population et sa gendarmerie, synergie essentielle en ces temps de terrorisme musulman. On peut difficilement compter sur la vraie gauche ou sur la fausse droite pour prendre la mesure de l’urgence de la situation.