Une commune des Vosges refuse de loger des « migrants » de Calais

9 novembre 2015 | France

09/11/2015 – FRANCE (NOVOpress)
L’État continue à chercher des solutions pour loger, dans toute la France, les « migrants » qui squattent à Calais.

C’est ainsi que la la préfecture des Vosges avait pensé à la commune d’Étival-Clairefontaine (2600 habitants) pour en accueillir quinze immigrés clandestins.
C’était sans compter sur la réaction du maire qui a fait rejeter le projet par son conseil municipal, dénonçant un manque de moyens des communes rurales.


Novopress est sur Telegram !

Newsletter

* champ obligatoire
« Novo » signifie, en latin, « renouveler » ou encore « refaire ». Novopress se donne comme objectif de refaire l’information face à l’« idéologie unique ». Mais ce travail de réinformation ne peut pas se faire seul. La complémentarité entre les différentes plateformes existantes doit permettre de développer un véritable écosystème réinformationnel.