Éric Zemmour : « De Gaulle appartient à une génération qui n’avait pas peur d’employer le mot race »

3 octobre 2015 | France, Médias, Politique, Société

03/10/2015 – FRANCE (NOVOpress)
« C’est l’un des charmes de la vie politique française que de s’étriper autour des tombeaux : une citation de Napoléon, de Jaurès ou de Clemenceau, et le feu prend dans la savane ! », fait remarquer Éric Zemmour à propos de l’affaire Nadine Morano.

« Comme on ne peut toucher au général de Gaulle, devenu depuis sa mort une icône, on s’en prend violemment à celle qui le cite », poursuit le journaliste. Il explique que « de Gaulle appartient à une génération qui n’avait pas peur d’employer le mot race », et que c’est parce qu’il ne partageait pas le « rêve assimilationniste et universaliste » que portaient les derniers partisans de l’Algérie française qu’il avait accordé l’indépendance à celle-ci.

Éric Zemmour ajoute :

Nathalie Kosciusko-Morizet croit sans doute que le général De Gaulle arborait la petite main jaune de SOS-Racisme


Novopress est sur Telegram !

Newsletter

* champ obligatoire
« Novo » signifie, en latin, « renouveler » ou encore « refaire ». Novopress se donne comme objectif de refaire l’information face à l’« idéologie unique ». Mais ce travail de réinformation ne peut pas se faire seul. La complémentarité entre les différentes plateformes existantes doit permettre de développer un véritable écosystème réinformationnel.